CAHIER D’ESPÉRANCE N° 823: «Chrétiens et moderne»

Confrontés à la modernité, les chrétiens sont déstabilisés. L’avènement d’une humanité réconciliée au-delà des frontières des cultures et des religions exigerait-il qu’ils se rallient à une spiritualité post religieuse ? Mais le rêve moderne est aussi en crise.

Une identité chrétienne est à reconstruire, aussi attentive aux apports de la modernité que sans illusions sur ses ombres. La vie et le message du Christ ouvrent à une manière singulière d’habiter la condition humaine, marquée par un regard de vérité sur soi-même et sur les autres. L’acceptation de l’incertitude, associée à un refus du fantasme de toute-puissance, y va de pair avec un émerveillement devant l’existence où le pardon protège des pièges du ressentiment.

La modernité, dans son exigence de lucidité, a aidé le monde chrétien à retourner à ses sources, en renouvelant son rapport à l’Ecriture et en commençant à se libérer des excès du dogmatisme. Elle a suscité Vatican II.

Mais elle s’est égarée dans l’illusion de construction d’une société hors-sol où l’homme en général aurait oublié tout enracinement dans une culture et une religion. Célébrant une émancipation radicale, elle a conduit à jeter un regard cruel sur ceux qui ne sont pas à la hauteur de l’individu souverain qu’elle célèbre.

Quand la crise à laquelle conduisent ses échecs, ouvre la porte aux excès du populisme, il lui faut accepter que son projet d’ouverture à l’universel ne puisse prendre corps sans une pleine acceptation de son terreau chrétien.

Philippe d’Iribarne

Conférence jeudi 29-09 à 12h45 : découvrez les questions posées à l’orateur


ECOLOGIE – CLIMAT – ECOLOGIE – CLIMAT—ECOLOGIE – CLIMAT

protect-450596__180

Aujourd’hui, sera célébrée la messe pour la Création.  Nous vous rappelons deux dates :

Le 13 août 2016 : « Jour de dépassement de la Terre »

L’humanité creuse sa dette écologique, elle a consommé, en 8 mois, l’ensemble des ressources que la planète met une année à renouveler. En 1960 elle consommait en 1 an la moitié de la capacité régénératrice de la Terre.

Le 3 septembre 2016 : Un grand bond en avant

La Chine et les Etats-Unis ont ratifié l’accord de Paris (ils cumulent à eux deux 40% des émissions). A ce jour, il reste l’Europe (sur 23 pays, seuls la France, la Hongrie et l’Autriche l’ont ratifié), l’Inde, dont la dépendance au charbon l’entrave considérablement, et la Russie dont la préoccupation écologique reste lointaine.

Alors que l’urgence s’impose par la hausse –  jamais égalée dans l’histoire moderne – des températures en 2015 et 2016….!

Groupe « Vivre sobres et solidaires 

lien vers la page du groupe 


823


N°823 Semaine du  28 septembre au 5 octobre 2016 

Vous  pouvez télécharger le Cahier d’Espérance N°823 au format PDF : 2016-823