CAHIER D’ESPÉRANCE N° 821: « Amour et vérité indissociables…  »

L’été a été marqué par le meurtre d’un prêtre catholique en Normandie, cela a affecté tous les chrétiens et au-delà tout notre pays.

Assassinat qui vient après tant d’autres commis cette année par des extrémistes islamiques qui déshonorent l’Islam. Ces gens veulent occuper tout l’espace médiatique et nous faire vivre en ne pensant qu’à cela, dans la peur et ou dans la haine.

Devant cette violence barbare surviennent d’étranges sentiments : désarroi quant à ce qu’il convient de penser, envie de pleurer, de crier, de se venger, de ne plus faire confiance, de se laisser envahir par la peur et l’émotion, complaisamment cultivée par les grands médias.

L’Évangile permet de sortir de ce piège, il fait comprendre ce qu’on ne peut pas savoir sans lui.

Le père Hamel était un homme de Dieu, aussi, nous nous tournons vers Dieu et les ressources que sa bonté nous donne.

En célébrant la messe,  le père Hamel priait.

Aujourd’hui prions pour le père Hamel, puisque L’Évangile nous presse de le voir « dans la vie », pour avoir foi en l’ultime victoire de la vie : « le dernier ennemi qui sera détruit, c’est la mort. » (1 Cor 12, 26). Prier pour les siens parce que L’Évangile est parole de solidarité et de compassion au delà de notre cercle restreint.

Prier pour les assassins, parce que L’Évangile nous invite à prier pour les ennemis, pour la conversion des cœurs endurcis, pour que ces jeunes djihadistes sortent de l’inhumanité dans laquelle ils se sont enfermés et se complaisent.

À la messe, nous prions pour tous les hommes, pour espérer cette unité du genre humain tant désirée par le Père.

L’Évangile nous assure : « Vous recevrez une force », « Ce que j’ai appris du Père, je vous l’ai fait connaître ». C’est un appel, ici à l’intelligence de notre foi, à connaître Celui en qui nous avons5 remis notre confiance. Ce Christ, dont la vérité de sa personne, de sa Présence aujourd’hui n’est pas menacée par le prosélytisme des uns et l’indifférence des autres.

Et cette foi possède cette particularité si paradoxale, si fondamentale (et si attirante) d’enseigner la force de l’amour et la recherche perpétuelle de la vérité.
L’amour et la vérité sont indissociables : l’amour vient prendre la place du ressentiment pour réellement aimer les gens, aimer les autres et la vérité vient dire ce qui est inacceptable, indigne, inhumain au non de la dignité et de Dieu.

La vie actuelle de l’Eglise illustre cela : Les célébrations sont là pour dire et célébrer la foi, s’attacher toujours plus à Jésus Christ. Les messages de l’Eglise sont des appels sans cesse à réagir en hommes et femmes de foi, en disciples du Christ, en « artisans de paix ».

Cette attitude et ces enseignements de l’Eglise en France ont été salués par le Président de la République comme contribuant au bien du pays, lors de sa visite au Pape en août. Cette reconnaissance est importante et honore l’Eglise.

L’Évangile nous apprend encore que Jésus est sorti, qu’il a parcouru villes et villages pour rencontrer son peuple et le monde. Ce qui libère de l’émotion toute puissante et du sentiment de sidération qu’elle génère, c’est de rencontrer, de connaître des gens. Ceci pour sortir des idées et les remplacer par des situations de la vie partagée.

Notre Maison d’Eglise propose des rencontres au sein des différentes équipes, lors des repas partagés et de différents événements… Nous vous invitons à resserrer les liens, à en créer de nouveaux et à être attentifs aux personnes isolées…

N’oublions pas, dans ce contexte, la beauté de la vie qui continue à se déployer. L’été fut aussi habité, pour beaucoup, par de belles rencontres ou retrouvailles, par des réussites scolaires ou des échecs à surmonter, par la joie d’une naissance, d’un mariage ou d’un baptême ou par l’accompagnement vers la Maison du Père, d’un être aimé.

L’été, ce fut aussi, pour des jeunes du monde entier, le rassemblement des JMJ en juillet : temps de communion, de rencontres, de découverte d’un autre pays, temps pour écouter le Pape, approfondir sa foi, la partager et la chanter.

Bonne rentrée à tous, avec ses joies et ses combats….

Que l’Esprit Saint soit notre force et notre guide.

Père Alain Lotodé


821


 

N°821 Semaine du 14 au 21 septembre 2016 

Vous  pouvez télécharger le Cahier d’Espérance N°821 au format PDF : 2016-821