CAHIER D’ESPÉRANCE N°963 « Le Vivant est présent au cœur de nos confinements »

EDITO
 
P. Hugues Morel d’Arleux
Le Vivant est présent au cœur de nos confinements
 
Nous allons fêter Pâques en quarantaine. Comme si le carême avait décidé que ses quarante jours n’étaient pas suffisants. Six semaines c’est déjà long, et pourtant le confinement va se poursuivre. Nous aimerions que ce soit un poisson d’avril.
 
Dans les Ecritures, au cours des premiers jours après Pâques, nous voyons les disciples de Jésus vivre confinés. En raison de la peur de subir le même sort que leur maître, ils sortent peu. Quelques-uns osent se rendre au tombeau vide, Thomas s’absente, mais surtout ils restent calfeutrés au Cénacle. Ils ne savent pas comment rejoindre le Crucifié que les femmes disent vivant. Deux prennent le chemin d’Emmaüs mais reviennent le soir-même : oui ils l’ont reconnu mais retournent s’enfermer à Jérusalem.
 
Or Jésus va se rendre présent au cœur du confinement de ses amis. Alors que les portes sont bien fermées sur l’extérieur, le Christ est là présent au milieu d’eux. À eux qui sont inquiets par ce qui se passe dehors, le Seigneur dit : « La paix soit avec vous. ». Et il va répéter :
« La paix soit avec vous. ». Ces premiers mots du Ressuscité sont la formulation respectueuse d’un souhait, l’expression d’un don, une invitation à l’espérance… La Parole de vie trouve sa place dans leur espace clos. Mais ils ne quitteront pas leurs quatre murs tout de suite après Pâques. Ils attendront que se déploie l’Esprit-Saint qui les fera sortir à la Pentecôte et témoigner de la Bonne Nouvelle.
 
A Pâques, le Ressuscité a rejoint ses disciples dans un lieu fermé.
Quelle similitude avec la fête de cette année ! Retenus chacun chez soi pour ne pas risquer notre santé et celle de nos proches, voilà que le Seigneur n’est pas arrêté par nos murs. Au cœur de nos retraites, nous sommes comme des malades cloués au lit ou des moines dans leur cellule. Et pourtant ensemble nous allons chanter « Alléluia ! ». Le Vivant va nous rejoindre et nous dire à tous mystérieusement rassemblés : « La paix soit avec vous. ». Cette parole pourra être reçue comme un souhait pour chacun de vivre en paix ces jours cloîtrés. Et aussi puisse-t-elle avoir l’effet d’un grand ménage de printemps, un don efficace qui chasse les peurs tout en conservant la vertu de prudence et qui restaure la confiance. Et pourquoi ne serait-elle pas un souffle qui va ouvrir nos cœurs à préparer nos portes pour vivre la Pentecôte quand les jours de la Passion seront bien finis.
 
La paix soit avec nous.

**************

NOTRE DAME DE PENTECOTE,

TU AS FERMÉ TES PORTES
 
Et pourtant, toi la maison d’ACCUEIL de tous ceux qui entrent en ces lieux,
Maison de la RENCONTRE, de la RELATION,
Maison des RASSEMBLEMENTS, des CELEBRATIONS EUCHARISTIQUES
Maison de PRIERE,
 
AUJOURD’HUI, tu nous appelles :

*à découvrir le mystère de ce Dieu présent, au cœur du silence de la dalle,
*à ouvrir nos yeux, à trouver un sens nouveau à toutes nos rencontres d’aujourd’hui et de demain,
*à vivre dans l’action de grâce, de tous les gestes de fraternité et de collaboration au plan
économique et sociale, qui changent notre monde,
*à être en communion au Christ et à nos frères souffrants.
 
AUJOURD’HUI, tu nous INVITES à ouvrir nos « PORTES », celle d’un nouveau regard sur le chemin du Christ, dans sa passion et dans l’espérance de PÂQUES. Quel SENS pour
aujourd’hui ?
 
En ce JEUDI SAINT, ces paroles du Christ résonneront en nous : « c’est un exemple que je vous ai donné, pour que vous vous laviez les pieds les uns aux autres ».
Le lavement des pieds n’est-il pas vécu en vérité, en ces jours, par tous les soignants, tous les employés, au service des malades, dans les hôpitaux du monde entier !
Ce service du frère n’est-il pas eucharistique ?
 
En ce VENDREDI SAINT, Dieu souffre avec toute l’humanité.
Aujourd’hui, la démarche du chemin de croix ne sera pas visible sur cette dalle déserte.
Nous voici appelés à être en communion avec tous ceux qui sont « crucifiés » par la maladie, le deuil, par le mal qui accable notre monde.
Avec Marie, Notre Dame de Pentecôte, confions nos souffrances au Christ en croix, avec la prière du Pape : « Seigneur, donne le salut à corps, ne nous laisse pas dans la tempête.
Tu es notre force, prends soin de nous ».
Aujourd’hui, dans ce monde des tours, dans nos quartiers, dans nos
maisons, dans les hôpitaux, passerons-nous des ténèbres à la lumière de Pâques ?
Temps de confinement, temps de silence, symbole du silence du SAMEDI SAINT, nous sommes dans l’attente, avec confiance et espérance.
N’est-ce pas aussi l’heure de l’action de grâce pour les multiples signes de RESURRECTION :
-ces gestes de tous ceux qui s’organisent, s’entraident pour donner la vie.
-ces lumières qui éclairent les rues, les maisons, signes de fraternité, de soutien, de reconnaissance.
 
PÂQUES, l’heure d’un monde nouveau, l’heure d’un monde sauvé
Que nos ALLELUIA, chantés en tous nos coins de terre, soient appels à l’ESPERANCE

Blanche LEGENDRE


Vous êtes invités à déposer vos intentions de prières  
à ecrire@ndp92.fr.
Elles seront portées et priées par le groupe de louange de
Notre Dame de Pentecôte auquel se sont joint un certain nombre
d’acteurs de service NDP et autres membres de l’EAP.

***********

Paris La Défense lance une campagne de crowdfunding au profit des sans-abri et du Réseau Solidarité La Défense.  
 
Gants jetables, gel hydroalcoolique, masques… L’achat d’équipements de protection et de kits d’hygiène est devenu une urgence. Pour continuer à accueillir et accompagner les personnes sans-abri du quartier d’affaires.


 
Le Réseau Solidarité La Défense a besoin de vous !
Pour DONNER

Allez sur parisladefense.com

Faire un don

*****************

EMISSION SUR KTO

En cette période  de confinement dû au coronavirus,KTO vous propose ce nouveau rendez-vous du lundi au vendredi à 14h30:un curé de paroisse écoute,conseille et accompagne tous ceux qui sont confinés.Participez en direct pendant l’émission sur les réseaux sociaux avec #CaféduCuré,par téléphone durant l’émission au(+33) 1 73 02 22 84 ou par email:cafeducure@ktotv.com ou sur le site:

Le Père Hugues Morel d’Arleux,Recteur de La Maison Notre Dame de Pentecôte à La Défense sera invité tous les mardis de ce moment de confinement à partir de 14h30.

************
 

Suite à une crise cardiaque, un homme subit une chirurgie à cœur ouvert. Il se réveille après l’opération et se trouve soigné par des religieuses dans un hôpital catholique.
Comme il retrouvait ses esprits, une religieuse lui demande comment il allait payer ses soins. Elle lui demande s’il a une assurance maladie.
Il répond d’une petite voix encore faible :
« Pas d’assurance maladie »
Elle lui demande : « Avez-vous de l’argent à la banque ? »
Il répond : « Pas d’argent à la banque »
Elle poursuit : « Avez-vous un membre de votre famille qui peut vous aider ? »
Il dit : « Je n’ai qu’une sœur, vieille-fille, qui est religieuse dans un couvent »
La sœur se fâche et lui dit : « Les religieuses ne sont pas des vieilles-filles, elles sont mariées à Dieu ! »
Et le patient de lui répondre :
« Alors envoyez la facture à mon beau-frère ! »

**************

N’hésitez pas à nous faire parvenir par ecrire@ndp92.fr de vos nouvelles ou texte aux fins de publication dans le Cahier d’Espèrance

Les conférences de Carême sont consultatables sur notre site internet:

https//ndp92.fr

*************

Semaine du 8 au 15 avril 2020

Vous pouvez télécharger le Cahier d’Espérance N°963 au format PDF :

************

Pour recevoir la version électronique du Cahier d’espérance, adressez un mail à ecrire@ndp92.fr. Cette adresse mail est aussi utilisée pour se désinscrire.