Exposition de Laurence de Marliave « Le voile de Véronique – Visages »

Exposition de Laurence de Marliave « Le voile de Véronique – Visages »

time 12 h 30 min

Every mercredi from

22 mars 2017

To

28 avril 2017

La VÉRONIQUE, figure du Christ, figure des hommes

Cette idée m’est venue après l’attentat contre Charlie en janvier 2015. Quel rapport avons-nous avec l’image et en particulier l’image du sacré et l’image de Dieu, évidemment non représentable !

Image3

Pour les chrétiens, le Christ, Dieu incarné, qui a pris chair, a eu un vrai corps, un vrai visage, la plupart du temps il est représenté en croix, ou souffrant. La découverte à la fin du 19ème du positif du suaire de Turin par un photographe italien nous a offert la figure spectaculaire et émouvante d’un Christ ayant souffert, certes, mais paisible.

J’ai voulu présenter par ce travail la figure d’un Christ souffrant mais les yeux ouverts alors qu’il monte au calvaire pour y être crucifié. Une femme que la tradition nomme Bérénice essuie avec son voile le visage de Jésus, une empreinte de ce visage reste imprimée sur ce voile qui sera appelée la VERA ICON, ou la Véronique, c’est à dire la vraie image.

Ce thème a été traité bien souvent dans l’histoire de l‘art, avec Francisco de Zurbaran (1598-1664), Philippe de Champaigne (1602 –1674),  le graveur Claude Mellan (1598 –1688), et Georges Rouault (1871-1958). A mon tour, j’ai essayé d’explorer ce sujet en gravure, principalement avec ces monotypes imprimés sur tarlatane (étoffe de coton à texture très large) et entourés de quelques portraits saisis sur le motif.