EXPOSITION DE PASCALE BULOZ, Peintre Sculpteur : « INVOCATIONS »

EXPOSITION DE PASCALE BULOZ, Peintre Sculpteur : « INVOCATIONS »

time 12 h 30 min

Every mercredi from

17 octobre 2018

To

10 décembre 2018

I N V O C A T I O N S

 

Les sujets que je choisis d’aborder touchent essentiellement à l’humain, ses interrogations, ses angoisses et sa place dans ce monde qui lui a été confié. Les sculptures sont souvent d’une tendresse attachante ou d’un grotesque attendrissant, Je travaille en général par série, plusieurs sculptures sur le même thème, parfois en même temps, chacun des thèmes est alors développé jusqu’à un certain aboutissement, jusqu’à l’émergence d’une révélation. Je passe alors à autre chose.

Je m’attache à ce que l’œuvre, nettoyée de tout superflu exprime une tension, une émotion, un questionnement.
Les GUEUX expriment doutes et résignation, les VOLTE FACES, attirances et rejet, les BAVARDES, réflexions et babillages. Tout un monde de personnages étranges et fascinants, de corps et de têtes déformés, de gestes violents ou d’attitudes immobiles ils invoquent aides et forces.

Quelle autre invocation plus forte au final si ce n’est celle d’une intimité plus grande avec Dieu ?
C’est à travers toutes mes œuvres dites Arts Sacrés en dessins, peintures ou sculptures qui sont pour moi un véritable chemin de foi que j’exprime mon expérience de Dieu, particulièrement avec la représentation de la croix ou de la piéta ou de la maternité.

Je travaille la terre pour ses qualités formelles et symboliques.
Refusant toute austérité, je porte un soin tout particulier au traitement de la « peau » des sculptures. Les ajouts d’oxydes et de glaçures et les flammes de la cuisson parachèvent l’œuvre et en révèlent la lumière intérieure.

« Les sculptures de PBU sont empreintes d’une grande spiritualité, elles célèbrent la vie présente en toutes choses. Elles chantent un hymne à la nature dans l’infinité de ses incarnations, une polyphonie dans laquelle se confondent règne végétal, règne animal et règne minéral. » A. Créhange (écrivain)

« Quelle meilleure matière pour créer que cette terre que l’on trouve partout ? C’est la matière la plus commune et en même temps la plus riche de poussières, la plus riche de mémoires de formes. Elle est un mélange de la poussière du passé…elle est le monde fluide de l’imagination. Elle est la matière qui crée et recrée la vie sous toutes ses formes, elle est le laboratoire de la métamorphose. » G. Penone (Sculpteur)