CAHIER D’ESPÉRANCE N°903 : « PRÉVENTION ET QUALITÉ DE VIE… QUEL ACCOMPAGNEMENT POUR LES ACTEURS DU MONDE DU TRAVAIL? »

L’environnement actuel, caractérisé notamment, par une intensification et une précarisation du travail s’accompagne d’un sentiment d’incertitude grandissant, générateur de stress. En dépit de nombreuses accusations portées contre l’entreprise et le travail, l’activité professionnelle demeure, néanmoins, un domaine essentiel d’investissement et de réalisation pour l’individu. Relation ambivalente au travail donc: lieu de contrainte et d’aliénation, mais également espace de production, de socialisation et de réalisation pour l’individu. « Contrainte et croissance » pour reprendre la thématique du « Cycle des Jeudis de Novembre ».

Avec la tertiarisation de l’économie, l’analyse des conditions de travail et du bien-être des salariés se déplace progressivement des contingences physiques, toujours importantes, vers le risque psychologique et émotionnel pour le salarié qui devient indissociable de son envie de travail. À côté des problèmes de pénibilité physique se profilent de façon croissante des problèmes de mal-être au travail – pressions à la performance, risque de perte d’emploi, conflits, harcèlement, fatigue mentale, stress, épuisement professionnel –, autant de difficultés psychologiques qui peuvent se développer ou s’amplifier dans l’univers professionnel.

L’entreprise doit répondre à ces enjeux, car ils ont un impact déterminant sur le bien-être de ses salariés au travail et, à ce titre, s’inscrivent dans sa responsabilité à leur égard. Une législation et une jurisprudence par ailleurs de plus en plus exigeantes créent des contraintes importantes sur la prévention des risques psychosociaux et la qualité de vie au travail. Enfin, les difficultés que rencontrent les salariés ont une incidence directe sur leur performance : un salarié qui souffre travaille mal.  Responsabilité, Réglementation et Résultats, trois grands axes qui fondent le travail sur la qualité de vie au travail.

Face à un risque psychosocial croissant, les entreprises s’engagent plus ou moins volontairement et efficacement dans des démarches organisationnelles pour apporter des réponses ciblées et mettre en œuvre des actions d’amélioration de la qualité de vie au travail. Une telle démarche associe souvent une action à différents niveaux, intégrée et cohérente.

Nous reprendrons, dans notre conférence du 8 novembre à 12h45, les principaux enjeux, manifestations et actions possibles pour conjuguer humanisme et performance au travail.

Patrick AMAR, Président-fondateur

Cabinet AXIS MUNDI




N°903 Semaine du  31 octobre  au 7 Novembre 2018

Vous pouvez télécharger le Cahier d’Espérance N°903au format PDF:  2018 – 903