CAHIER D’ESPÉRANCE N°880: 3ème Conférences de Carême 2018 : «Vie spirituelle et religions non chrétiennes Au service de la paix, dans l’esprit d’Assise »

« La paix attend ses bâtisseurs…la paix est un chantier ouvert à tous ! »

En ma qualité de chrétienne et de  Polonaise devenue également Française au seuil des années 80, je me sens doublement qualifiée  pour traiter de ce sujet qui m’a été suggéré: « Vie spirituelle et religions non-chrétiennes au service de la paix, dans l’esprit d’Assise. »

Je veux rappeler que le premier voyage à l’étranger, effectué par Jean-Paul II élu Pape, fin 1978, a été en Pologne, notamment à Varsovie, pour la Pentecôte 1979. L’ensemble des dirigeants marxistes du pays n’ont pu échapper à l’obligation de l’accueillir. Devant eux et à l’adresse du peuple rassemblé, Jean-Paul II s’est écrié : « N’ayez pas peur ! ». Et dans les années suivantes, le Pape a encouragé toutes les formes de résistance des Polonais au régime marxiste.  A Assise, en octobre 1986, une initiative prophétique unique dans l’histoire du monde a  rassemblé  toutes les
spiritualités de la planète priant côte à côte pour la paix. Le Mur de Berlin et tout le système bolchevique se sont effondrés à partir de 1989 et Mikhaïl Gorbatchev a affirmé que « rien de ce qui s’est passé en Europe de l’Est n’aurait été possible sans la présence du Pape ». Nous pouvons ajouter qu’y ont grandement  contribué  toutes les initiatives spirituelles mondiales que ce Pape avait contribué à rassembler.

Ainsi notre monde a été libéré de la confrontation périlleuse entre les deux blocs, occidental et bolchevique. Certes, il reste encore de très nombreuses régions où sévissent la guerre, les violences, le terrorisme, les guerres religieuses même. Ce que cette mobilisation spirituelle mondiale des années 1986-89 a permis doit nous inciter à la persévérance et à la foi dans la prière pour répandre un esprit de paix et de fraternité partout sur notre terre.

Andrea Ricardi, à l’occasion du 30ème anniversaire de la rencontre d’Assise, a dit : « Bien souvent, devant les actions terroristes, devant les conflits, on nous a dit : mais à quoi sert votre dialogue ? On pourrait dire : à quoi sert la prière ? Comme le monde serait vide ! Comme le monde serait terrible sans le dialogue et la prière ! La prière illumine secrètement le monde, alors que le dialogue empêche la réalité qui risque, autrement, de se morceler, en proie aux haines et aux incompréhensions. »

L’initiative d’Assise a inspiré différentes fondations pour le dialogue inter-religieux en Europe. En France notamment, c’est l’association « Artisans de Paix » qui porte cette inspiration. L’Amitié Judéo-Chrétienne de France manifeste une semblable vocation pour proposer  un « paradigme de dialogue universel ». Le point qui nous touche plus particulièrement à cet égard est le conflit entre Judaïsme et Islam, source ou prétexte de massacres divers au Proche Orient et  bien dans d’autres régions.

Elzbieta AMSLER

Présidente de l’Amitié Judéo-chrétienne, section Versailles

Chargée de mission auprès de la Fraternité eucharistique des Artisans de Paix


Bible et management 

OU GAGNER SA VIE SANS LA PERDRE

Par Alain-Joseph Setton 

Conférence  du 25 janvier 2018

Spécialiste en coaching biblique et en accompagnement psycho-spirituel, élevé dans la double tradition juive et chrétienne, Alain-Joseph Setton établit volontiers des ponts entre la Bible et la vie professionnelle.

Dans une vie professionnelle harassante, c’est un défi complexe de se demander comment manager, en s’inspirant de l’Evangile. Il s’agit de concilier deux dimensions en l’homme : la dimension horizontale (ou vie matérielle) et la dimension verticale (ou vie spirituelle). Pour reprendre les termes de Teilhard de Chardin : « Nous sommes avant tout des êtres spirituels, vivant une expérience humaine. » L’homme est exilé et appelé à faire grandir le spirituel en lui.

QUATRE DIMENSIONS DE L’ETRE HUMAIN

La distinction suivante aide à penser la conciliation entre les différentes dimensions de l’être humain:

LA PERSONA

Il s’agit du masque social, de notre manière de nous présenter au monde et aussi de nous en protéger. La persona est importante, mais il ne faut pas s’identifier à elle. « Mon royaume n’est pas de ce monde. » Jean18-36

LE MOI CONSCIENT est la manière de gérer les réalités du monde (patrimoine, enfants…)

L’OMBRE qui fait obstacle à la vie intérieure. Il s’agit du poids inconscient de notre histoire (blessures, mémoire familiale, transgénérationnel, peur, jalousie, colère, tristesse, dépression, addictions…) L’ombre est responsable de nombreuses difficultés et notamment de notre tendance à tomber dans la répétition. Afin de vivre avec notre ombre, un travail sur soi est nécessaire : un christianisme de l’intériorité invite à un travail de lumière. Si le Fils Prodigue n’avait pas vécu ses expériences, il ne se serait pas décidé à revenir vers le Père et à implorer son pardon. Pour Annick de Souzenelle,l’ombre est « lumière en devenir »

LE SOI est la dimension spirituelle de l’être, c’est le Christ en soi.

ILLUSTRATIONS BIBLIQUES

Les versets suivants éclairent les contradictions humaines et valorisent sa dimension spirituelle :

Saint Paul : « Je ne fais pas le bien que je veux, mais je fais le mal que je ne veux pas. »

« Le Royaume des cieux est au milieu de vous » Luc 17-21

« Demeurez-en moi, comme je demeure en vous. » Jean 15-4

« Ce n’est pas moi qui vit, c’est le Christ qui vit en moi » Galates 2-20

Au fil de l’existence, le poids respectif de la persona et de l’ombre diminue généralement, quand la personne acquiert plus de lucidité. Quant au moi conscient et au soi, leur importance augmente avec les responsabilités et le développement de la vie intérieure.

PRINCIPAUX DEFIS DE L’EXISTENCE ET FECONDITE DE L’ACCOMPAGNEMENT PSYCHO-SPIRITUEL

Reconnaître et vivre notre dimension spirituelle ; c’est la finalité de l’existence, nous sommes des « Christ en devenir ». Avoir conscience de ses ombres et en faire des points d’appui pour évoluer. Intégrer sa dimension spirituelle dans la vie professionnelle, autrement dit « Mettre l’essentiel au cœur de l’important » Vincent Lenhardt.

En chacun de nous, on trouve le « vieil homme » avec son ignorance, sa cupidité, son mensonge, sa colère…Tendre vers « l’homme nouveau » pour reprendre l’expression de Saint Paul, est un long processus qui conduit à la justice, la bonté, la vérité, la gratitude, l’amour, la louange…

Prenons un exemple professionnel : face à un collaborateur, plein de mauvaise volonté, mon Ombre me dit : « Ah, il n’en fait qu’à sa tête, il me rappelle mon frère, je vais le casser… » Le Soi suggère : « Il doit être en souffrance, sortons de ce rapport de force stérile et expérimentons « Aimer ses ennemis. »

Face à un conflit, l’Ego réagit par la colère, la révolte, le ressentiment, voire le désir de vengeance. Le malin est présent. Face au conflit, le Soi est du côté de l’empathie, de l’humilité, de la reconnaissance de ses propres erreurs.

En accompagnement psycho-spirituel, face à une personne qui hésite et ne parvient pas à prendre une décision, l’interroger sur sa référence spirituelle (par exemple Saint Paul) et lui demander ce que ferait cette référence, à sa place, dans le contexte d’aujourd’hui.
La réponse apparaît alors le plus souvent comme une évidence.

A suivre….

Alain-Joseph Setton est formateur, thérapeute et bibliste, auteur de « Bible et management », « Gagner sa vie sans perdre son âme », « Vie professionnelle et sagesse biblique » et « Le coaching biblique, un accompagnement psycho-spirituel ».
Alain-Joseph SETTON
www.coaching-biblique.fr
06 11 58 92 93
alainjosephsetton@gmail.com


Les Scrutins 

Appelés à la conversion:

En cette période de Carême, l’Eglise propose aux catéchumènes 3 rites pénitentiels, les scrutins :

Un appel à la conversion à l’écoute de trois textes de  la Parole de Dieu

*La Samaritaine, le Christ donne l’eau vive

*L’aveugle né guéri, illuminé par le Seigneur

*Lazare ressuscité, « celui qui croit en moi vivra » 

A Notre Dame de Pentecôte, nous célèbrerons ces 3 démarches avec Séti Aïssa les mercredis 28 Février, 7  et 21 Mars. 

Ensemble, entrons dans cette démarche.

L’équipe du Catéchuménat.


Sur le chemin du Carême, nous vous proposons à mi-parcours, c’est à dire à la Mi-Carême ou presque, une halte  devant nos tables pour  profiter des friandises et douceurs diverses  dont nous organisons la vente  le Mercredi 7 Mars à partir de 12h.

Elle aura lieu  au profit  de l’Artisanat monastique dans une démarche fraternelle, en lien avec les monastères artisans  producteurs.

Nous souhaitons que vos achats témoignent de la joie d’offrir et de partager, au jour de  Pâques.



N°880 Semaine du 28 février au 7 mars  2018

Vous pouvez télécharger le Cahier d’Espérance N°880 au format PDF: 2018 – 880