CAHIER D’ESPÉRANCE N°864: « Des tours…des vies…des visages… en arrivant à La Défense « 

Père Hugues Morel d’Arleux

Au terme de mes missions à Bourg-la-Reine et Antony, lorsque Mgr Michel Aupetit me nomma à Notre-Dame de Pentecôte, je fus surpris : ce n’était pas  dans mes pronostics.

La Défense, Babylone moderne où les hommes élèvent des tours plus hautes que celle de Babel. Règne du verre et de la pierre où la terre et  le vert semblent tolérés à la condition qu’ils soient parqués. Depuis notre Maison d’Eglise, en regardant vers le nord, à l’horizon, nous pouvons encore apercevoir des collines verdoyantes que l’on devine être sur l’autre rive de la Seine… Elles seront bientôt cachées par la tour Trinity qui naît jour après jour au dessus de la quatre-voies. Nous caressons l’espoir de recevoir de la lumière des rayons de soleil se reflétant sur le futur building au nom divin.

Je ne me sens pas écrasé, au contraire, je suis fasciné par le site. Je trouve l’ensemble urbain harmonieux avec sa diversité verticale et l’axe majeur qui nous conduit à l’Arc de Triomphe. Mais surtout, je suis touché de voir la foule au pas rapide des heures de pointe qui disparaît à chaque demi-journée laissant la dalle vide comme une cour de récréation attendant la sonnerie pour accueillir de nouveau les élèves. En arrivant la première fois, je ne pus m’empêcher d’embrasser le sol. Avant de connaître les hommes, j’aimais le lieu et la mission me passionne.

Au cours d’un dîner, début septembre, grisé par la nouveauté, je proposais à plusieurs couples de venir célébrer leur mariage à Notre Dame de Pentecôte à La Défense. Leur réponse me surprit : « Non, nous aurions l’impression de nous marier au boulot ». Dans cette réponse, je perçus qu’il n’y avait pas que le désir de préserver leur vie privée. Leurs relations professionnelles étaient compliquées. D’autres m’ont souligné le contraste qu’il pouvait y avoir entre Notre Dame de Pentecôte et leur lieu de travail : «  Ici les gens sont bienveillants.  » Quelle reconnaissance pour tous ceux qui me précédent ! Je pris alors davantage conscience d’un aspect de notre mission : demeurer un réservoir de bienveillance.

Je n’ai pas encore fait le tour des Tours. Je ne sais pas encore toutes les situer, mais j’entends leurs noms prononcés par ceux qui en viennent. Grâce à eux, chacune d’elles est liée à un visage et au nom d’un homme, d’une femme.

A suivre…

  P. Hugues Morel d’Arleux

 Recteur de Notre Dame de Pentecôte


Intention de prière du Pape François pour octobre 2017

Prions  pour le monde du travail afin que le respect et la sauvegarde des droits soient assurés à tous et que soit donnée aux chômeurs la possibilité de contribuer à l’édification du bien commun.


Journée « Portes ouvertes » 

Mercredi 18 octobre

Attention : Messe à 12 h

suivi d’un buffet et de rencontres avec toutes les équipes de NDP

 


Des équipes au cœur de Notre Dame de Pentecôte

L’équipe est un lieu existentiel où se joue une exigence de communion et de fidélité, fidélité à l’équipe et à chacun de ses membres. La réflexion en équipe demande une attitude d’écoute et aide à la conversion du cœur et du regard.

L’équipe est un lieu d’entraide. La prise en compte du « plus faible »,- ce peut être chacun à un moment donné,- impose aussi son rythme à la réflexion, alors que dans la vie de l’entreprise, c’est souvent le contraire qui se passe.

L’équipe est un lieu de discernement où nous sommes « signes » les uns pour les autres. On y quitte ses sécurités et c’est parce que nous sommes alors vulnérables que nous pouvons y recevoir la Parole de Dieu.

L’équipe est aussi le lieu d’une prière enracinée dans la vie. C’est  un lieu d’Eglise où l’Esprit est présent.

Alors n’hésitez plus, « Venez et voyez », vous ne le regretterez pas !


 



 N°864 Semaine du 18 au 25 octobre 2017

Vous pouvez télécharger le Cahier d’Espérance N°864 au format PDF  : 2017- 864